Prélèvement à la source : une campagne de communication pour rassurer les Français

Le ministère de l’Economie et des Finances a lancé, cette semaine, une campagne de communication sur les différents supports, relative au prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu. Dans un communiqué, Bercy précise les modalités de sa mise en oeuvre afin de rassurer les contribuables.

Prélèvement à la source : une campagne de communication pour rassurer les Français

Marine Le Pen et François Fillon veulent supprimer la réforme du mode de prélèvement de l’impôt sur le revenu ? Emmanuel Macron veut se contenter d’une expérimentation en 2018 ? Le ministère de l’Economie et des Finances a décidé de ne pas attendre de connaître l’identité du prochain locataire de l’Elysée pour promouvoir le prélèvement à la source. Si le calendrier actuel est respecté, une phase test doit être lancée dès cet été, pour une généralisation du prélèvement de l’impôt sur les salaires et autres revenus à partir de janvier 2018.

Depuis hier, Bercy a initié une vaste « campagne d’information à destination du grand public ». Première étape : des annonces dans la presse locale et nationale. Deuxième étape, à compter de vendredi 7 avril : « un spot télé de 30 secondes », qui n’a pas encore été dévoilé. Il sera diffusé jusqu’au 21 avril « sur les chaînes nationales » et sur le replay, puis la diffusion reprendra du 8 au 19 mai. Cette campagne se déclinera autour de la signature « l’impôt s’adapte à votre vie », censée faire passer le message d’un mode de prélèvement plus souple, donc « plus réactif aux changements de situation personnelle ou professionnelle des contribuables, en supprimant le décalage d’un an entre la perception d’un revenu et l’imposition de ce revenu ».

Affiche sur le prélèvement à la source

Trois points du prélèvement à la source inquiétaient les contribuables

Le ministère de l’Economie veut clarifier trois points essentiels sur lesquels planaient des confusions chez les Français. Le premier est qu’il faut continuer à déclarer ses revenus comme chaque année. Les déclarations permettront à l’administration fiscale d’établir le taux de prélèvement à la source applicable aux salaires et retraites de l’année suivante. La déclaration de cette année ressemblera donc aux précédentes, mais à une différence près : le fisc invitera les contribuables à indiquer leurs coordonnées bancaires afin de fluidifier le processus.

Le ministère de l’Economie veut aussi mettre l’accent sur le fait que les crédits et réductions d’impôts sont maintenus, 2017 étant une année blanche. La légende de la photo d’un couple sur les encarts publicitaires illustre ce point : « Pour les frais de leur nounou, Marc et Lou ont toujours un crédit d’impôt« .

Les dons font toujours l’objet d’une réduction d’impôts après l’entrée en vigueur du prélèvement à la source. Ceux faits au bénéfice d’organisations caritatives cette année entraîneront donc une réduction d’impôts en 2018. La confusion sur ce point représentait un frein pour les donateurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*